ACMA2

ANaF BENIN > Actualiés > Nos projets > ACMA2

Mise en place et suivi d’une douzaine (12) de parcelles de démonstration dans les départements du Plateau (Pobè et Kétou) et du Zou (Zogbodomey et Djidja) Septembre à Décembre 2018.

Selon le chargé de l’entrepreneuriat et de l’agrobusiness au programme ACMA2, Mathias Ahounou, il s’agit de préparer à travers cet atelier, les acteurs des pôles d’entreprises agricoles (PEA) à la foire de fin d’année, qu’organise chaque année le programme ACMA au Bénin. C’est aussi, précise-t-il, une occasion pour leurs permettre d’améliorer la qualité de leurs produits pour qu’ils exposent des produits qui répondent aux exigences des consommateurs au cours de cette foire afin de mieux vendre et diversifier les marchés.

Le responsable du programme ACMA2 a souhaité que les participants à cet atelier mettent en œuvre les différentes recommandations qui y seront retenues.

« Ils seront mis en contact avec des prestataires qui doivent les accompagner et les appuyer dans l’amélioration de leurs prestations », a soutenu Mathias Ahounou, avant de souligner que l’objectif d’ACMA est d’avoir des acteurs de pôles d’entreprises agricoles compétitifs et qui placent sur le marché des produits de bonnes qualités.

Abondant dans le même sens, le chargé post-récolte, transformation et qualité des produits au niveau du programme ACMA 2, Davo Kossi, s’est dit rassuré des dispositions prises par le programme ACMA et les différentes formations initiées à l’endroit des acteurs des pôles de développement agricole sur les normes, au niveau de tous les produits appuyés par le programme notamment le gari, l’huile rouge de palme, le poisson, l’arachide, le piment, le soja.

« Nous avons élaboré des cahiers de charge qui montrent les risques qui sont liés au traitement de produits à chaque étape et les bonnes pratiques qu’ils faut mettre en œuvre pour sortir un produit d’une qualité irréprochable. Nous avons mis aussi l’accent sur les types d’emballages et d’étiquettes qui correspondent à chaque produit car ce sont ses éléments qui attirent les consommateurs », a laissé entendre le chargé post-récolte, transformation et qualité des produits au programme ACMA2.

Il a par ailleurs, notifié que le programme ACMA2 est en train de jouer sa partition, pour que les acteurs puissent être en mesure de séduire les consommateurs, non seulement sur les produits mais aussi sur les emballages pour favoriser la vente massive des produits, afin d’impacter positivement l’économie béninoise.