C4CP

ANaF BENIN > Actualiés > Nos projets > C4CP

Après une phase de test auprès des partenaires de mise en œuvre dans les pays du C-4 (Bénin, Burkina Faso, Mali et Tchad), les sept (07) modules sensibles sont finalisés. Selon Daniel Nana Sei Mensah, spécialiste en communication bilingue à IFDC, l’objectif de ces modules est de soutenir le renforcement des capacités des acteurs des chaînes de valeur du coton et des cultures de rotation avec la prise en compte des spécificités et avantages des femmes. Ce projet visant la sécurité alimentaire, est mis en œuvre par le Centre International pour le Développement des Engrais (IFDC) avec le financement de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID).

« L’application des Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) par les producteurs, en utilisant des semences améliorées et des intrants disponibles localement, pouvaient augmenter les rendements agricoles et le revenu au ménage. L’expérience du projet qui a précédé le C4CP (le West Africa Cotton Les 5 modules BPA portent sur des technologies innovantes genre sensibles dont 7 en production de semences améliorées, 11 en Gestion Intégrée de la Fertilité des Sols (GIFS), 5 en Gestion Intégrée des Ravageurs des cultures (IPM), 5 en production de coton biologique et 7 en technique d’amélioration de la qualité du coton graine. Les deux (2) modules de Post-Récolte portent sur des technologies innovantes genre sensibles dont 5 en Stockage et Conservation des produits agricoles et 12 en transformation des produits agricoles alimentaires.

Au total, 52 technologies actualisées et/ou élaborées sont actuellement en cours de diffusion sous forme de test par les Partenaires de Mise en Œuvre avec un focus sur les femmes productrices autour des champs pédagogiques de démonstration pour accroitre durablement la productivité agricole », a indiqué M Mensah. En plus, vu le rôle important que joue la femme dans le secteur du coton, les activités du projet USAID C4CP valorisent les efforts de la femme pour augmenter sa participation et ses revenus dans le secteur coton et quelles technologies utilisées pour ajouter de la valeur aux produits vivriers. De même la prise en compte de l’environnement et la méthodologie d’apprentissage des adultes faisaient défaut aux outils développés par USAID WACIP.

Ces différentes considérations (genre, création de valeur ajoutée, environnement et inclusion sociale) étant importantes de nos jours pour un développement durable, elles sont au cœur des actions du projet USAID C4CP. Ainsi, une démarche originale et innovante a été conçue et mise en œuvre par l’équipe du projet avec l’appui du Centre International pour la Recherche Agricole (ICRA) et de Cultural Practice, LLC (CP). C’est une démarche holistique, créative et itérative qui a permis la co-production avec les partenaires de mise en œuvre de 7 modules innovants genre sensibles dont 5 en BPA et 2 sur les technologies de Post-Récolte (PR). Le caractère innovant genre sensible des modules tient à trois caractéristiques importantes : la démarche d’élaboration qui associe la créativité et les principes d’apprentissage des adultes avec l’implication des utilisateurs à toutes les étapes du processus de l’analyse des besoins en formation jusqu’à la finalisation prochaine des modules ; la prise en compte effective du genre en général et de la femme du secteur coton en particulier ; et la prise en compte effective des mesures pratiques d’atténuation des risques liés à l’environnement et à la santé humaine et animale.